Get my receipt Create your page Launch a campaign Contact Charity account
Nahalat Yaakov / Nahalat Moché - Rav ELALOUF
Soutenons les 3 Collelim de Nahalat Moshé / Nahalat Yaakov
13 733€
Raised amount

Goal : 50 000€

27.5%

106

Donors

Nahalat Yaakov / Nahalat Moché - Rav ELALOUF
Donation amount
126 260 520 980 2600
Minimum donation of 5 €
Your total donation is spread over months
126€
Dédiez 1 soirée d’étude de tout un Collel
260€
Dédiez une bourse d’étude mensuelle
520€
Parrainez une Havrouta pendant 1 mois
980€
1 an de Kaddich
2 600€
Dédiez 1 mois d’étude de tout un Collel + 1 an de kaddich
Soutenons les 3 Collelim de Nahalat Moshé / Nahalat Yaakov

Goal : 50,000€

27.5%

13 733€
Raised amount
106

Donors

Soutenons les 3 Collelim de Nahalat Yaakov !


Un reçu CERFA vous sera délivré instantanément par mail. 

Objectifs : Augmenter le nombre de bourses d’étude des Collelim !
                 Ouvrir un quatrième Collel !

Inscrivez les noms pour qui le Kaddich sera dit à chacun des offices de l’année 5782 !!!

Dédiez l’étude de tout un Collel pour une Réfoua Chéléma, un Zivoug, la réussite, la santé, l’éducation des enfants...

LES INSTITUTIONS NA’HALAT YAAKOV                  בס''ד

 

                Le monde moderne a généré le progrès de l’humanité, mais il a, en même temps, bousculé l’individu,

                La conséquence regrettable, est cet oubli de « soi » qui finit par occasionner un refoulement des sentiments et des pensées, au point de faire parler  du conscient et du subconscient.

                Cette situation a été appréhendée par Rav Israël SALANTER, il y a quelque 150 ans, avant même Freud.  Il en a formulé les sources dans la TORAH et les solutions qu’elle  y apporte. Et c’est ainsi qu’est née cette HOH’MAT HAMOUSSAR (science du MOUSSAR), et également cette AVODAH l’a conduit à une accélération de son activité.MOUSSARIT (technique) élaborées et enseignées par le Rav et ses disciples, après lui, jusqu’à nos jours.

                Le mouvement du MOUSSAR s’est énormément développé dans les Yechivot. Leurs dirigeants ont pris conscience de l’importance primordiale de cette étude dans la formation des futurs Talmidé Ha’hamim et Rabbanim de la génération, et de façon plus générale, pour tout Homme. L’enseignement du Moussar demande de :

                 « Prendre le temps » de s’arrêter et de réfléchir pour lui permettre de savoir s’il progresse dans la bonne direction attendue de lui, par le Créateur.

                «Prendre le temps » de faire une introspection : apprendre à se connaître et découvrir ses penchants personnels, ses pulsions négatives à maîtriser, mais aussi toutes ses qualités qui vont lui permettre de réparer ses lacunes.

                Comme le disait Rav Wolbe זצ''ל : « pauvre est celui qui ne connaît pas ses faiblesses, il ne sait pas quoi réparer, mais malheureux est celui qui ne connaît pas ses qualités, il ne sait pas comment les réparer. »

                « Prendre le temps » d’envisager un plan de travail personnel et de restructuration d’après les conclusions de sa recherche.

                « Prendre le temps » d’éveiller d’intégrer et de développer en soi, la EMOUNAH (la foi) et le BITA’HON (la confiance) en Hachem, la CRAINTE de Hachem, mais aussi son AMOUR, ainsi que la SIM’HA  (la joie) dans notre Service Divin, qui sont tous des piliers de notre travail personnel.

                Ainsi, toutes les Yeshivot ont institué un SEDER de MOUSSAR journalier.

                Alors qu’ils entrent dans les Collelim où le Limoud Torah de haut niveau est intensif, les Avre’him se trouvent, du fait de leur mariage, dans une nouvelle situation. De nouveaux enjeux se présentent à eux : la vie de couple, puis l’éducation de leurs enfants qui nécessitent un apport de Moussar plus conséquent.

                Rav David ELALOUF שליט''א Machguia’h (Directeur spirituel) dans de grandes Yeshivot, ancien élève du Rav WOLBE זצ''ל , a ouvert des Collelim de NA ‘HALAT YAAKOV : deux Collelim du soir, et un Collel de la journée, où l’enseignement du Moussar est joint au Limoud de Torah de haut niveau ; cela, afin de permettre et d’encourager les Avre’him à s’élever et à progresser, et à former les prochains cadres de la Communauté.

                Nous vous proposons de vous associer à nous, de participer à l’évolution de ces institutions, de nous aider à promouvoir et à répondre à la demande croissante, d’augmenter les effectifs et à nous donner la possibilité d’ouvrir d’autres centres d’étude.

                Ces institutions sont d’autant plus impératives actuellement, que l’épidémie du COVID 19 incontrôlable, est ressentie si douloureusement dans le monde entier. Nous avons un besoin impérieux d’implorer la MISERICORDE DIVINE pour la guérison de tous nos malades, et la bonne santé de tous. Qu’HACHEM protège tous nos proches, tout le כלל ישראל , nous libère de cette maladie, nous envoie la  גאולה שלמה , la libération finale, et dévoile sa Royauté dans le Monde.

                En ces jours de Seli’hot, de Techouva, nous vous souhaitons une כתיבה וחתימה טובה , une année bonne et douce, et une consolation complète pour tous ceux qui ont été éprouvés.

                Nous ne pouvons terminer sans vous inviter à entreprendre, vous aussi, une étude de Moussar journalière qui transformera votre journée et votre regard sur la vie.

                 

                                               שנה טובה ומתוקה, avec tous nos remerciements,

Tsion ELALOUF

 

En 1860 dans la ville de Memel en Lituanie, le Rav Israel Salanter lance un appel vibrant au monde juif. Le fondateur du mouvement du moussar invite chaque juif à consacrer du temps à l’étude quotidienne des textes principaux de la morale juive dans le cadre d’un Beit Hamoussar. Dans sa vision, le Beit Hamoussar aura pour vocation de réunir toutes les personnes qui désirent ne pas s’égarer dans les dangers spirituels qui nous guettent au jour le jour. Le rav Salanter ne s’adresse pas uniquement à des personnes qui consacrent l’essentiel de leur journée à l’étude de la torah mais surtout à ceux qui travaillent à plein temps.

Le Beit Hamoussar est donc un endroit dans lequel on se ressource en retrouvant un certain élan dans notre lutte quotidienne contre le yetser hara.

Le Rav Elalouf a entrepris de créer un tel endroit il y a de cela plusieurs années déjà dans le quartier de Beit Vegan. Dans une ville comme Jérusalem vous pourrez trouver beaucoup de synagogues, yeshivot, kollelim, séminaires, Talmudé torah, mikvaot, etc. Cependant on y compte sur les doigts de la main le nombre de baté moussar malgré leur importance stratégique.

Dans le recueil de lettres Or Israel écrites par le rav Israel Salanter (lettre 12), il y insiste sur la nécessité et le devoir d’aider et de contribuer activement à la mise en place de baté moussar dans nos quartiers.

Il conclut sa lettre dans ces termes : « Ecoutez la voix du moussar qui demande à résider dans le beit hamoussar afin que Dieu puisse vous écouter et vous apporter la réussite dans tout ce que vous entreprenez ».

Cette bénédiction faite à la veille de la nouvelle année il y a plus de 160 ans par un des géants du peuple juif ne perd pas de son actualité.

 

Tsion Elalouf
6 101€ collected
5 000€
41
Goal
donations
Jonathan et Myriam Ouaknine
2 699€ collected
10 000€
19
Goal
donations
Rav David Elalouf
861€ collected
5 000€
4
Goal
donations
Yonathan et Ilana Cohen
482€ collected
1 000€
6
Goal
donations
126€
Dédiez 1 soirée d’étude de tout un Collel
260€
Dédiez une bourse d’étude mensuelle
520€
Parrainez une Havrouta pendant 1 mois
980€
1 an de Kaddich
2 600€
Dédiez 1 mois d’étude de tout un Collel + 1 an de kaddich
Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies. Learn more